Chapelle de pitié

 

La Voye traditions et patrimoine, forte de son expérience acquise lors de la restauration de la chapelle des Vés, a proposé à la municipalité du Ménil son concours pour engager celle de la chapelle de Pitié. Une recherche sur les origines de cet édifice a alors été entreprise mais devant le peu de documentation trouvée (pour ne pas dire inexistante), il a été décidé de faire une maquette de la future chapelle afin de mieux se rendre compte du résultat final et d’y ajouter des modifications si nécessaire.

Puis, il y a peu, nous avons été contacté par "Yeyette"  Valdenaire qui nous a déclaré que cette chapelle aurait été bâtie vers 1850/1860 par les familles habitant le secteur  (Familles Fresse ; Desjardin ; Oubre ; et peut-être Parmentier) pour remercier la vierge de toutes les récoltes (céréales, foin…) de l’année malgré la pluie incessante tout au long de celle-ci.

Une restauration antérieure l’avait recouverte de shingles (bardeaux bitumineux) pas très esthétique et  nous avions remarqué depuis quelques années la lente mais inexorable détérioration de la toiture.

Au cours des réunions qui suivirent, il a été convenu que la municipalité financerait les matériaux (une somme maximum nous ayant été fixée) et que la Voye s’occuperait de la partie logistique des travaux et de la main d’œuvre entièrement bénévole bien sûr.

Les travaux ont débuté  au mois d’avril de cette année par le démontage de la toiture avec une équipe de personnes motivées venant du Ménil mais aussi du Thillot, de Fresse, et de Bussang

(la liste n’étant pas exhaustive, toute personne désirant apporter son aide sera la bienvenue). Les travaux se déroulent surtout les samedis,quand la météo le permet et à l’heure où cet article est écrit, le soleil a été fidèle au rendez vous et ne nous a jamais fait faux bond.

 

 

 

N’oublions pas de remercier les entreprises qui nous facilitent grandement le travail par leur générosité comme l’entreprise Peduzzi de Fresse qui nous prête du matériel et une roulotte de chantier, ce qui nous permet de stocker notre matériel sur place ; l’entreprise Claude frères du Ménil qui est venue nous  prêter  main forte avec son «merlo » ;  les Nouveau Dock du Thillot pour le don de matériaux ;  l’entreprise de TP Daniel Colin de Bussang qui nous a donné des pierres de grés pour les fenêtres ;  la graniterie Poirot du Ménil qui nous les a retaillées ;  Denis Valdenaire, sculpteur de métier à Deyvillers et originaire du Ménil  qui nous a taillé les voûtes et la niche ainsi que sa femme, Anne Dufala, doreuse  à la feuille d’or qui s’occupera de la croix et tout cela, gratuitement : nous les en remercions tous.

Les employés municipaux avaient commencé les travaux par la réfection du chemin et par l’aménagement des alentours, ce qui nous a permis d’organiser la journée du patrimoine du 19 juin.

 

Comme toujours, quand ce type de travaux est entrepris, des voix se font entendre : N’y avait-il pas mieux à faire ?  Pourquoi mettre de l’argent là- dedans…Pour leur répondre, en ce qui concerne le chemin, les personnes à mobilité réduite ont également le droit de jouir de ce site magnifique d’autant que les matériaux se trouvaient sur le territoire de la commune ; et pour le bâtiment certes, cela a un coût, mais nous rappelons que la commune est propriétaire de ce bâtiment et je vous laisse imaginer ce que cela en aurait coûté dans quelques années de faire réaliser ces travaux par des entreprises ...

Bien amicalement, La Voye